lundi 2 mai 2016

SOUPE RUSTIQUE AUX LÉGUMES ET AUX SAUCISSES


Avec l'arrivée du printemps, on est moins en mode soupe. Par contre, le froid pour ainsi dire hivernal que nous avons eu la semaine dernière m'a incitée à me préparer une bonne soupe repas très réconfortante. Je me suis grandement inspirée d'une recette du livre Les 60 meilleures soupes du monde… Point final. J'ai respecté le côté rustique de la recette qui me plaisait énormément, mais fait plusieurs ajouts et modifications à la recette originale. Cette soupe est particulièrement savoureuse. Un gros coup de cœur! La recette originale suggère de garnir de gouda fumé.Je n'apprécie pas particulièrement les fromages fumés. J'ai opté pour du cheddar fort tout simplement, mais je vous avoue bien honnêtement que ce n'est pas absolument essentiel. La soupe se suffit à elle-même et vous aimerez, j'en suis certaine.



Ingrédients : 5-6 portions

- 1-2 c. à soupe (15-30 ml) d’huile d’olive
- 3 saucisses (375 g) de porc (italiennes ou autres, dans mon cas au goût de côtes levées)
- 1 oignon jaune tranché en lanières
- 1 c. à thé (5 ml) de romarin séché entier, moulu au mortier
- 1 grosse carotte, pelée et coupée en rondelles d’environ ½ po (1 cm)
- 1 panais, pelée et coupé en rondelles d’environ ½ po (1 cm)
- 1 branche de céleri tranchée en tronçons d’environ ½ po (1 cm)
- ½ tasse comble (70 g) de rutabaga pelé et coupé en cubes d’environ 1 po (2 cm)
- ½ tasse comble (70 g) de patate douce pelée et coupée en cubes d’environ 1 po (2 cm)
- 2-3 grosses gousses d’ail, hachée finement
- 5 tasses (1,25 L) de bouillon de bœuf 
- 2 tasses (500 ml) de tomates en dés en boîte
- 1 feuille de laurier
- 1 c. à thé (5 ml) d’origan séché
- 1/3 tasse (28 g) de fleurons et tiges de brocoli
- 2 oz (56 g) d’épinards congelés (2 cubes, ou environ 1 tasse d’épinards frais hachés)
- Sel et poivre
- Fromage râpé goûteux au goût (j’avais du cheddar fort)


Préparation :  

1. Dans une casserole, faire bouillir les saucisses 4-5 minutes. Égoutter.

2. Dans une grande casserole, faire chauffer l’huile d’olive à feu moyen doux. Y faire dorer les saucisses durant quelques minutes en les retournant souvent.  

3. Ajouter l’oignon et le romarin et poursuivre la cuisson 2-3 minutes.  

4. Ajouter la carotte, le panais, le céleri, le rutabaga, la patate douce et l’ail haché et bien mélanger. Cuire une minute de plus.

5. Ajouter le bouillon de bœuf, les tomates et la feuille de laurier. Assaisonner.  




6. Porter le tout à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter doucement à couvert durant une quinzaine de minutes.

7. Retirer les saucisses et les trancher sur le long. Couper en demi-rondelles d’environ ¼ po (0,5 cm) et les remettre dans la casserole.  

8. Ajouter le brocoli et les cubes d’épinards. Cuire une dizaine de minutes.  

9. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire et servir garni de fromage râpé au goût si désiré.  

Source : largement inspiré par une recette de Les 60 meilleures soupes du monde… Point final, Véronique Paradis, Édition Cardinal, 2012



IMPRIMER LA RECETTE

vendredi 29 avril 2016

MUFFINS DOUBLE CHOCOLAT AUX CERISES


Une première pour moi que ces muffins tout chocolat dénichés ici! Ils sont dodus, très garnis et bien appétissants. J'ai fait quelques changements en utilisant yogourt et babeurre pour m'assurer de leur  moelleux. J'ai aussi réduit la quantité de sucre considérant que les cerises et les pépites de chocolat l'étaient suffisamment pour équilibrer l'ensemble. Ne vous surprenez pas, à la préparation, la pâte est assez épaisse à travailler. Encore tout chauds, ils sont hyper moelleux. Étonnamment, le lendemain, la pâte est plus dense et ferme. Par contre,  Il ne suffira que de quelques secondes au micro-ondes pour retrouver la texture recherchée. Ces muffins ne sont pas trop sucrés et c'est définitivement le goût du chocolat qui domine. La quantité de pépites de chocolat pourrait être réduite un peu pour faciliter la préparation. Cela n'affecterait pas le bon goût des muffins. J'ai utilisé des cerises congelées mais en saison, des cerises fraîches seraient l'idéal. Vous obtiendrez 16 beaux gros muffins que vous pouvez congeler sans problème.


Ingrédients : pour 16 muffins

- 2 ⅓ tasses de farine tout usage
- ¾ tasse (150 g) de sucre
- 1/3 tasse (33 g) de cacao non sucré
- 2 c. à thé (10 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
- ½ c. à thé (2 ml) de bicarbonate de soude
- ½ c. à thé (2 ml) de sel
- 1 tasse (250 ml) de yogourt nature 0%
- ½ tasse (125 ml) de babeurre
- 1/3 tasse (80 ml) d’huile végétale
- 2 œufs, battus
- 1 c. à thé (5 ml) d’extrait de vanille
- 1 ½ tasse comble (229 g) de cerises rouges dénoyautées, et hachées (mes cerises étaient congelées)
- 1 tasse (191 g) de pépites de chocolat mi-sucré (je réduirai un peu si je refais)


Préparation :  

1. Préchauffer le four à 400°F (200°C). Graisser les cavités d’un moule à muffins ou tapisser de caissettes de papier.

2. Dans un bol, combiner la farine, le sucre, le cacao, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel. Faire un puits au centre du mélange et réserver.


3. Dans un autre bol, fouetter le yogourt avec le babeurre, l’huile végétale, les œufs et l’extrait de vanille. Verser ce mélange au centre du mélange de farine et brasser juste assez pour tout combiner (le mélange sera épais). Ajouter les cerises et les pépites de chocolat et plier à la spatule. Transférer dans le moule à muffins et remplir presque jusqu’au bord.

4. Cuire au four jusqu’à ce qu’un cure-dents qu’on insère dans un muffin en ressorte propre, environ 20-25 minutes (22 minutes pour moi). Laisser refroidir 5 minutes dans le moule avant de transférer les muffins sur une grille pour refroidissement complet.  

Source : déclinaison d’une recette d’Allrecipes



IMPRIMER LA RECETTE

mercredi 27 avril 2016

SOUS-MARIN AUX BOULETTES ET À L'OIGNON


Je vous avais présenté en début d'année une recette très versatile de boulettes pouvant être utilisée de différentes manières. Depuis, j'ai testé quelques uns de ses usages, et cette dernière recette, de Ricardo, en fait partie. Je fais avec succès depuis plusieurs années la même recette de sous-marin. Ma famille en raffole. J'avais hâte de voir leur réaction. Je ne mets qu'un demi pain par personne quand je prépare. Cela nous suffit amplement. À la dégustation, ces sous-marins sont bien différents de ceux que je  cuisine habituellement, mais absolument délicieux. La compotée d'oignons qui accompagne les boulettes donne beaucoup de goût. À refaire! Ces sous-marins sont trrrès bons.



Ingrédients : pour 4 portions


- 3 oignons, émincés
- 3 c. à soupe (45 ml) d’huile d’olive
- ¾ tasse (180 ml) de bouillon de poulet
- 20 boulettes de veau cuites, fraîches ou surgelées (recette ici)
- 4 pains à sous-marin (j’ai utilisé ½ pain à sous-marin par portion)
- 2 c. à soupe (30 ml) de moutarde à l’ancienne
- 2 c. à soupe (30 ml) de mayonnaise
- 8 tranches de fromage provolone (mis du cheddar fort râpé au goût)
- Laitue iceberg émincée (facultatif) (mis de la romaine émincée)
- Ajout de tranches de tomate
- Sel et poivre

Préparation :

1. Placer la grille dans le haut du four. Préchauffer le four à gril (broil).  

2. Dans une grande poêle antiadhésive, faire dorer les oignons dans l’huile à feu moyen environ 10 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient caramélisés. Saler et poivrer. Ajouter le bouillon et les boulettes. Couvrir et laisser mijoter doucement environ 5 minutes, jusqu’à ce que les boulettes soient chaudes. Retirer le couvercle et faire réduire le bouillon presque à sec.

3. Entre-temps, déposer les pains, ouverts en deux, sur une plaque de cuisson. Dorer les pains de chaque côté au four.  

4. Tartiner l’intérieur des pains de moutarde et de mayonnaise. Couvrir de fromage et poursuivre la cuisson au four jusqu’à ce qu’il soit fondu. Y répartir le mélange de boulettes et d’oignons. Si désiré, garnir de laitue iceberg (romaine) émincée et de tranches de tomate. Refermer.  

Source : Ricardo


 IMPRIMER LA RECETTE

lundi 25 avril 2016

BOUCHÉES AUX SARDINES


J'aimais bien cette idée originale trouvée ici de faire des bouchées aux sardines. Par leurs ingrédients, celles-ci ressemblent un peu à des mini-quiches, mais sans la croûte. J'ai déjà fait des rillettes de sardines que nous avions adoré. Ces petites bouchées me semblaient une autre belle manière facile d'utiliser les sardines. Il n'y avait pas de précision sur le type de moule à utiliser. J'ai privilégié mon moule à mini-muffins pour la cuisson. Quelques ingrédients qui me semblaient essentiels ont été ajoutés. J'ai improvisé  une petite sauce bien goûteuse pour les accompagner. La quantité obtenue permet de servir 2-3 bouchées par personne. Si vous jugez que ce n'est pas assez, il est facile de doubler les quantités. Le résultat est vraiment délicieux et goûteux. La petite sauce agrémente à merveille ces petites bouchées. J'ai servi à la température pièce en entrée.


Ingrédients : 13 petites bouchées pouvant servir 4-6 personnes  

Bouchées
- 1 boîte de sardine (à l'huile ou à l’eau)
- ¼ tasse (60 ml) de crème 15 % à cuisson
- 1 œuf
- 1/3 tasse (37 g) de fromage cheddar fort râpé ou autre fromage goûteux (bien tassé)
- 1 cuillère à soupe (15 ml) de persil plat haché
- 1 c. à soupe (15 ml) de ciboulette hachée
- 1 oignon vert haché finement
- Sel et poivre  



Sauce (pour un rendement d’environ ¼ tasse/60 ml)

- 2 bonnes c. à soupe (30 ml) de mayonnaise
- 2 bonnes c. à soupe (30 ml) de yogourt nature 0% de type grec
- 1 c. à thé (5 ml) de purée d’ail rôti, ou sinon poudre d’ail au goût
- Une bonne pincée de piment d’Espelette
- Poivre au goût


Préparation :  

1. Égoutter les sardines et les écraser à la fourchette.  

2. Ajouter la crème, l’œuf, le fromage, le persil, la ciboulette et l’oignon vert. Saler et poivrer. Bien mélanger le tout.  

3. Répartir la préparation dans des moules à mini-muffins et enfourner 20 minutes à 350 °F (180°C).  

4. Laisser refroidir et démouler.

5. Dans un petit bol, mélanger les ingrédients de la sauce.  

6. Servir les bouchées accompagnées de la sauce.  

Remarques de l’auteur : vous pouvez réaliser cette recette avec du thon en boîte ou du maquereau.  

Source : déclinaison d’une recette de « La cuillère aux mille délices »; et pour la sauce, moi-même



IMPRIMER LA RECETTE

vendredi 22 avril 2016

GÂTEAU À LA CLÉMENTINE


Je me cherchais un petit dessert vite fait qui me permettrait de passer rapidement les quelques clémentines que j'avais. J'ai trouvé ici ce gâteau tout simple qui me plaisait énormément. Aucun problème à sa préparation, et le résultat est excellent. Le gâteau est tout moelleux et merveilleusement parfumé par la clémentine. C'est vraiment très bon. Tasse de thé suggère fortement de faire le glaçage suggéré, ce que j'ai fait. En pleine action, j'ai réalisé que je n'avais pas tout à fait assez de sucre à glacer. Tant pis, ce serait juste un peu moins sucré. Je n'ai pas regretté ma décision. Ce glaçage tout parfumé est la touche finale, le petit plus qui fait la différence.


Ingrédients :  

Gâteau

- 3 clémentines (de grosseur moyenne)
- 1 ½ tasse (300 g) de sucre
- ¾ tasse (180 g) de beurre ou de margarine ramolli
- 3 œufs
- 2 tasses (240 g) de farine tout usage
- 2 c. à thé (10 ml) de poudre à pâte (levure chimique)  

Glaçage

- 1 clémentine (de grosseur moyenne)
- 2 c. à soupe (30 g) de beurre
- 1 1/3 tasse (135 g) de sucre à glacer (j’ai mis ce qu’il me restait, un peu moins)
- 1 c. à table de liqueur d'orange (mis ½ c. à thé (2,5 ml) d’essence d’orange)


Préparation :  

Gâteau

- Graisser un moule en couronne et réserver.

- Laver et équeuter les clémentines et les couper en quartiers. Passer les clémentines dans le robot culinaire avec le sucre jusqu'à consistance lisse.

- Incorporer le beurre ou la margarine et les œufs et bien mélanger. (Retirer du robot le mélange et disposer dans un bol)

- Mélanger ensemble la farine et la poudre à pâte puis incorporer ce mélange au premier. Mélanger à l'aide d'une cuillère de bois.

- Verser le mélange dans le moule puis mettre au four préchauffé à 350 degré F (180 °C) pendant 50 minutes où jusqu'à ce que le gâteau soit doré et qu'il reprenne sa forme après une légère pression du doigt.

- Laisser refroidir 10 minutes avant de démouler.  



Glaçage

- Râper l'écorce de la clémentine et en extraire le jus. Mélanger le zeste et le jus de la clémentine avec le beurre, le sucre à glacer et la liqueur ( + quelques gouttes d'huile d'orange si vous en avez/extrait d’orange pour moi).

 - Verser ce glaçage en filet sur le gâteau refroidi.  

Source : ? - vue chez « Le bonheur se cuisine »



IMPRIMER LA RECETTE

mercredi 20 avril 2016

LINGUINE SAUCE À LA GIGI


La recette que je vous propose aujourd'hui a beaucoup circulé à une certaine époque sur le forum de Recettes du Québec. C'était Oliveoil, un membre de ce forum, qui nous avait proposé sa recette que j'ai finalement retracé  ici. Je l'avais préparée une fois pour recevoir des amis, et obtenu un succès fou. Tout le monde avait adoré. Je n'avais pas eu l'occasion de la refaire depuis. Récemment, en fouillant dans mes recettes, je suis tombée dessus. J'ai eu envie de récidiver. J'avais tout ce qu'il fallait. Aucune embûche à la préparation de cette sauce pour pâtes toute simple, et le résultat est toujours aussi bon que dans mes souvenirs. Je n'attendrai plus aussi longtemps pour la refaire à nouveau.


Ingrédients : pour 2-3 portions

- 1-2 c. à soupe (15-30 ml) d’huile d’olive
- 5-6 oignons verts hachés
- 1 paquet (227 g) de champignons de Paris tranchés
- Un verre de vin blanc ( ½ tasse/125 ml pour moi)
- 1 tasse (250 ml) de bouillon de poulet
- 1-2 c. à soupe (15-30 ml) de pâte de tomates
 - ½ tasse (125 ml) de crème 35% (15% à cuisson pour moi)
- Poivre du moulin au goût
- Une douzaine de tranches de proscuitto San Danielle (j’ai mis ce que j’avais, 8 tranches/100 g)
- Une bonne rasade de cognac (une lampée de brandy pour moi)
- Persil plat ciselé au goût
- Parmesan reggiano râpé au goût
- ± ½ lb (environ 200-225 g) de linguine, cuit al dente

  

Préparation :  

1. Faire revenir dans un peu d'huile d'olive pendant 1-2 min. les oignons verts hachés ainsi que les champignons de Paris tranchés.

2. Déglacer avec le vin blanc et laisser réduire presque à sec.  

3. Ajouter le bouillon de poulet, la crème, la pâte de tomate et le poivre (pas de sel). Laisser mijoter au moins 20 minutes.  

4. Pendant la réduction, hacher finement les tranches de proscuitto. Lorsque la sauce a atteint le degré d’onctuosité recherché, ajouter le proscuitto et le brandy.  



5. Laisser mijoter quelques minutes, le temps de laisser l’alcool s’évaporer.  

6. Servir sur des linguine en garnissant de persil frais et de parmesan râpé.  

Note de l’auteur : on conseille d’utiliser un proscuitto importé d’Italie, dans le cas présent, du San Danielle  

Source : déclinaison d’une recette d’Oliveoil sur Recettes Québécoises



IMPRIMER LA RECETTE

lundi 18 avril 2016

CRETONS DE LA MÉMÉ DE CATH79



Avec ma fille, nous organisions cette dernière fin de semaine un repas bénéfice style cabane à sucre afin d'amasser des fonds pour la participation de son conjoint au défi Pierre Lavoie à l'épreuve du 1000 km à vélo. Ce repas a été un franc succès. Plus d'une trentaine de personnes ont répondu à l'appel. Inutile de vous dire que j'ai beaucoup popoté durant la dernière semaine en prévision de ce repas à thème.

Cette recette de Cath79 sur Recettes du Québec a beaucoup circulé sur les blogues ces dernières années. Je n'avais pas encore testé, mais je croyais sincèrement que ce serait une valeur sûre pour notre repas cabane. De plus,  j'ai suivi à la lettre la recette pour n'avoir aucune mauvaise surprise, ce que je ne pouvais me permettre dans les circonstances. Par contre, pour le nombre de personnes que nous recevions, nous avions décidé de doubler la recette. J'en ai même refait une autre recette par la suite pour être certaine de ne pas en manquer.

Pour la première heure de cuisson du porc, je vous conseille de surveiller régulièrement pour  ne pas que la viande colle au fond. Réduisez le degré de la température si nécessaire. Durant la deuxième heure, cela a moins tendance à coller mais surveillez quand même. Mon intuition était bonne. Les recettes de grand-maman, c'est toujours bon. Ces cretons sont vraiment excellents et ont été grandement appréciés. Nous les avions préparés une semaine à l'avance, et congelés. Décongelés, ils ont gardé leur belle tenue et se sont bien étendus. De toutes les recettes de cretons déjà testées, je dirais que ce sont définitivement mes préférés.


Ingrédients :

- 2 lb (907 g) porc haché maigre
- 2 oignons hachés finement
- 1 tasse (250 ml d’eau
- 2 gousses d'ail
- 2 c. à thé (10 ml) sel
- ½ c. à thé (2,5 ml) de poivre
- ½ c. à thé (2,5 ml) tout épices (ou des épices pour porc)
- ½ tasse (45 g) de gruau (à cuisson rapide pour moi) ou farine d'avoine
- 1 tasse (250 ml) lait


Préparation :  

1. Mélanger le porc haché, les oignons, l'ail; couvrir d'eau et cuire pendant 1 heure.

2. Ajouter le reste des ingrédients : sel, poivre, tout épices, le gruau et le lait et cuire pendant une autre heure.

3. Fouetter au malaxeur (bras mélangeur pour moi) avant de refroidir.



4. Mettre dans des contenants et réfrigérer.  

Note de l’auteur : belle consistance, se démoulent bien, se tartinent bien, se congèlent et gardent leur belle consistance après décongélation, excellents au goût; utiliser du porc haché maigre, de préférence.

Source : Cath 79 sur Recettes du Québec


 IMPRIMER LA RECETTE