lundi 3 août 2015

CÔTES LEVÉES SUCRÉES À L'AIL


Une égarée que je vous offre aujourd'hui! Hihi. Une recette que j'ai cuisinée durant les rénos de la cuisine en octobre dernier. Je l'avais complètement oubliée avec tout ce qui nous est arrivé. J'avais déniché chez Malorie, et à ses commentaires, j'étais certaine que ce serait bon, et certainement meilleur que dans bien des restos chinois. Je n'ai fait aucun changement à la recette si ce n'est que de réduire les quantités pour la viande que j'avais. Aucune déception! Ces côtes sont vraiment délicieuses. Ce sont  les 5 épices chinoises qui font vraiment toute la différence, et qui donnent si  bon goût à ces côtes de porc. Désolée pour le peu d'élégance des photos! Disons que je n'étais pas dans les meilleures conditions pour prendre de belles photos.


Ingrédients :

- 4 tasses (1 L) de bouillon de poulet, dégraissé
- 6 gousses d'ail, hachées
- 1 ½ tasse (270 g)) de cassonade
- ¼ tasse (60 ml) de sauce soya
- 4 c. à thé (20 ml) de gingembre frais, râpé finement
- 1 c. à thé (5 ml) de poudre de cinq épices chinoises
- 3 lb (1,5 kg) de côtes levées de porc, coupées individuellement (je n’avais que la moitié de cette quantité de viande, j’ai donc réduit de moitié les autres ingrédients)  

Préparation :

- Dans une grande casserole, mélanger tous les ingrédients sauf les côtes levées. Chauffer jusqu'à ce que la cassonade soit dissoute.

- Ajouter les côtes levées. Couvrir et laisser mijoter à feu moyen 30 minutes. Remuer régulièrement.

- Poursuivre la cuisson à feu moyen-élevé, à découvert, environ 45 minutes, jusqu'à ce que presque tout le liquide soit évaporé et que les côtes soient caramélisées. (J’ai dû faire cuire 1 :15h. Attention que ça ne colle au fond! Vérifiez régulièrement)  

Note: La poudre de cinq épices chinoises est un mélange d'épices intense composé de grains de poivre, de cannelle, de clous de girofle, de fenouil et d'anis étoile. Il est vendu ainsi, tout préparé, dans la section des épices. A défaut d'en trouver, composez le mélange vous-même en combinant les cinq épices en proportion égale. Vous pouvez remplacer l'anis étoilé par de l'anis moulu.  

Source: vue chez « Il faut jouer avec la nourriture », provenant du livre Cuisine orientale simple et facile, collection Bon Appétit Plus


IMPRIMER LA RECETTE

vendredi 31 juillet 2015

TROIS BOUCHÉES AU BEURRE D’ARACHIDE


En ce moment, je restreins autant que possible la cuisson au four. Il a fait une chaleur écrasante ces derniers jours. J'ai déniché dans deux de mes revues Coup de Pouce des derniers mois quelques recettes de petites bouchées gourmandes élaborées en collaboration avec Kraft, et m'en suis inspirée. Elles peuvent servir comme simple collation, mais aussi être présentées comme petite gâterie de fin de repas.La base reste sensiblement toujours la même: flocons d'avoine, beurre d'arachide, miel ou sirop d'érable et  pépites de chocolat. On brode autour pour le reste des ingrédients. C'est d'une grande simplicité à préparer, et nul besoin de cuisson. Idéalement, il est préférable de réfrigérer, même si aucune précision n'était faite dans les revues. J'en ai congelé une bonne partie, et je peux confirmer que la congélation n'altère pas leur bon goût. Ces petite bouchées seront à leur meilleur tempérée une trentaine de minutes avant de les consommer.  Je ne vous cacherai pas qu'elles sont assez sucrées. Elles ont un délicieux goût de beurre d'arachide et de chocolat, une association toujours gagnante. N'hésitez pas à les essayer! Elles sont super faciles à faire. Les enfants, ainsi que les grands, seront ravis.




BOUCHÉES AU BEURRE D’ARACHIDE AUX CROUSTILLES DE BANANES, CHOCOLAT NOIR ET ÉRABLE  


Ingrédients : pour environ 16 bouchées

- 1 tasse (90 g) de flocons d’avoine (rapide ou gros flocons)
- ½ tasse (125 ml) de beurre d’arachide
- ½ tasse (39 g) de croustilles de bananes, hachées finement
- ½ tasse (92 g) de pépites de chocolat noir
- ¼ tasse (60 ml) de sirop d’érable




Préparation :

1. Mélanger les flocons d’avoine, le beurre d’arachide, les croustilles de bananes, les pépites de chocolat noir et le sirop d’érable dans un grand bol.  

2. Réfrigérer jusqu’à ce que le mélange soit ferme, environ 30 minutes  

3. Façonner en boules d’environ 2 c. à soupe.



BOUCHÉES AU BEURRE D’ARACHIDE, AUX CERISES, CHOCOLAT NOIR ET ÉRABLE



Ingrédients : pour environ 13 bouchées

- 1 tasse (90 g) de flocons d’avoine (rapide ou gros flocons)
- ½ tasse (125 ml) de beurre d’arachide
- 1/3 tasse (52 g) de cerises séchées
- 1/3 tasse (53 g) de pépites de chocolat noir
- 2 c. à soupe (22 g) de graines de tournesol écalées et non salées


Préparation :

1. Mélanger les flocons d’avoine, le beurre d’arachide, les cerises séchées, les pépites de chocolat noir, le sirop d’érable et les graines de tournesol.  

2. Réfrigérer jusqu’à ce que le mélange soit ferme, environ 30 minutes.  

3. Façonner en boules d’environ 2 c. à soupe.





BOUCHÉES AU BEURRE D’ARACHIDE AUX AMANDES GRILLÉES, MIEL ET CHOCOLAT NOIR  



Ingrédients : pour environ 18 bouchées

- 1 tasse (90 g) de flocons d’avoine (rapide ou gros flocons)
- ½ tasse (125 ml) de beurre d’arachide
- ½ tasse (72 g) d’amandes entières grillées, et hachées finement
- ½ tasse (92 g) de pépites de chocolat noir
- ¼ tasse (60 ml) miel liquide
- 1 c. à thé (5 ml) de cannelle moulue  



Préparation : 

1. Mélanger les flocons d’avoine, le beurre d’arachide, les amandes grillées, le chocolat noir, le miel et la cannelle.  

2. Réfrigérer jusqu’à ce que le mélange soit ferme, environ 30 minutes  

3. Façonner en boules d’environ 2 c. à soupe


Note : pour une meilleure conservation, réfrigérez; vous pouvez aussi congeler; les bouchées sont meilleures lorsque tempérées, sortir au préalable une trentaine de minutes avant de consommer.  


Source : déclinaison de 3 recettes parues dans Coup de Pouce de juillet et août 2015- une association Coup de Pouce et Kraft.



IMPRIMER LA RECETTE

mercredi 29 juillet 2015

SALADE DE TOMATES CERISES ET OLIVES, VINAIGRETTE AU PESTO DE TOMATES SÉCHÉES


3 1/2 mois après notre retour à la maison, si je vous disais que j'ai enfin reçu ce matin mes nouveaux électroménagers. Le frigo n'est pas encore en fonction puisque nous devons attendre avant de le démarrer. C'est vous dire que la nouvelle est toute fraîche hihi. Je pourrai enfin utiliser un four de cuisinière, ce que je n'ai pu faire depuis un bon moment. Inutile de vous dire que je suis vraiment contente. Mon petit four de comptoir a été très pratique pendant cette période, mais j'étais vraiment très limitée. Je pourrai enfin cuisiner de façon plus "normale". Les choses ne sont pas encore entièrement réglées, mais ça avance tout doucement; ce qui est une nette amélioration depuis notre retour à la maison.

Revenons maintenant à la popote lol.  C'est une semaine sous le signe de la tomate. Je cuisine allègrement mes petites tomates depuis déjà plusieurs semaines, et j'ai refait à nouveau une salade avec ces petits bonbons qu'elles sont. Dans cette recette,  j'aurais aimé combiner tomates et olives Kalamata. Malheureusement, il ne me restait plus de Kalamata quand j'ai préparé. J'ai utilisé de simples olives en conserve pour la préparation, mais je vous conseille vivement d'utiliser des olives grecques. Ce sera meilleur, soyez-en certain. Une vinaigrette avec pesto de tomates séchées, et agrémentée de feta émietté accompagne la salade. Malgré le feta, la vinaigrette n'est pas trop salée, et s'harmonise en douceur avec les petites tomates. C'est tout bon et très frais. J'espère que vous aimerez autant que moi.


Ingrédients :

Salade

- 1 lb (450 g) de tomates cerises coupées en deux
- ½ échalote sèche hachée finement
- Une dizaine d’olives noires dénoyautées et hachées (j’avais des olives noires en boîte, mais je vous conseille vivement d’utiliser des Kalamata; ce sera définitivement meilleur)
- Une grosse poignée de ciboulette fraîche ciselée
- 1-2 c. à soupe (10-20 g) de pignons grillés

Vinaigrette au pesto de tomates séchées

- 1 ½ c. à soupe (22,5 ml) d’huile d’olive
- 1 ½ c. à soupe (22,5 ml) de jus de citron
- 1 c. à soupe (15 ml) de pesto de tomates séchées
- 1 c. à soupe (15 g) de feta bien émietté
- ½ c. à thé (2,5 ml) de sirop d’érable
- Sel et poivre


Préparation :

1. Dans un petit bol, fouetter ensemble les ingrédients de la vinaigrette jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

2. Dans un saladier, disposer les tomates cerises ainsi que l’échalote, les olives, la ciboulette et les pignons.

3. Verser la vinaigrette dans le saladier et touiller délicatement. Servir aussitôt.

Source : Maripel


IMPRIMER LA RECETTE

lundi 27 juillet 2015

CAKE À LA PANCETTA ET AUX TOMATES CERISES


Je vous le disais récemment, j'ai un plant de tomates cerises qui est très prolifique. Je n'en finis plus de cueillir et de cuisiner les petites tomates lol. Je me cherche constamment de nouvelles idées. Moi qui adore les cakes salés, je me suis laissée tenter par cette belle recette d'Isa qui en contient. Je ne savais pas si cela fonctionnerait bien pour la cuisson dans mon petit four de comptoir, mais je prenais le risque. J'ai fait quelques ajouts qui me semblaient intéressants comme des herbes fraîches,  par exemple, qui apporteraient un contraste visuel et parfumeraient le cake. Ajoutées avec de l'ail, ce devrait apporter beaucoup de goût à l'ensemble. La pancetta a été grillée et bien épongée par la suite pour qu'il y ait le moins de gras possible. J'ai aussi utilisé du babeurre pour la préparation. Celui-ci donne toujours beaucoup de moelleux, et c'est ce que je recherchais. Vraiment très satisfaite du résultat! Le cake est sorti tout doré et bien dodu du four de comptoir! Yé!!!! :-)) À la dégustation, c'est particulièrement goûteux. Délicieux, et à refaire! Comme le souligne Isabelle, ce cake peut être servi à l'apéro comme mise en bouche, mais il accompagnera aussi une bonne soupe, ou une salade. Vous vous régalerez, j'en suis certaine. Si vous n'avez pas d'herbes fraîches, vous pouvez utiliser des herbes séchées, mais réduisez au moins du quart les quantités.




Ingrédients : pour 6 personnes

- 1 1/3tasse (150 g) de pancetta tranchée en petits dés
- 3 œufs
- 3 c. à soupe (45 ml) d'huile d'olive
- 100 ml de lait
- 1 ½ tasse (180 g) de farine
- 2 ½ c. à thé (12,5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
- ¼ tasse (20 g) de ciboulette ciselée
- 1 c. à soupe (15 ml) de thym citronné (frais)
- 1 c. à thé (5 ml) de poudre d’ail
- 1 tasse (150 g) de tomates cerises
- 1 ¼ tasse (100 g) de fromage emmental râpé et légèrement tassé
- Sel et poivre


Préparation :

- Préchauffer le four à 350 F (180 C).

- Graisser un moule à cake. Réserver.

- Dans une poêle faire rissoler les dés de pancetta jusqu’à doré. Égoutter et éponger. Laisser refroidir.

- Dans un saladier, cassez les œufs puis versez l'huile, le lait et fouettez.

- Dans un bol, mélanger ensemble la farine, la poudre à pâte, la poudre d’ail et les herbes fraîches. Bien mélanger.

- Ajouter le mélange de farine à la préparation. Saler et poivrer et mélanger.

- Ajouter les tomates cerises coupées en deux, la pancetta et l’emmental râpé. Bien mélanger.

- Verser la préparation dans le moule préparé puis enfourner pour 45 minutes. Vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau.

- Au sortir du four, laisser reposer quelque minutes et démouler sur une grille. Laisser refroidir.

Source : déclinaison d’une recette de « Les gourmandises d’Isa »



IMPRIMER LA RECETTE

vendredi 24 juillet 2015

GÂTEAU AU FROMAGE GLACÉ AUX BLEUETS



Quelques journées de chaleur et d'humidité m'ont finalement décidé à préparer cette recette de gâteau glacé trouvée dans ma revue Coup de Pouce. J'avais un goût de fraîcheur hihi. Et puis, un dessert avec des bleuets, c'est toujours gagnant pour moi. La recette originale utilisait de la crème sure que je n'utilise que très rarement. Par contre, j'ai toujours du yogourt nature dans mon frigo. Comme la préparation devait être congelée, et que le yogourt contient une bonne quantité d'eau, j'ai fait égoutter pendant deux heures avant de le mélanger au fromage. Cela éviterait de détremper la croûte, et aussi d'avoir une préparation fromagée avec des cristaux de glace à l'intérieur. Vous seriez surpris de voir la quantité d'eau que j'ai pu récolter: ½ tasse! Pour la purée de bleuets qui garnit le dessus du gâteau, j'ai sucré avec du sirop d'érable. J'avais quelques réserves sur la croûte Graham au moment de l'étendre dans le fond du moule. Au départ, j'ai étendu dans le moule carré de 8 po que j'avais. J'ai vite réalisé que ce n'était pas assez grand. Cela donnait une croûte beaucoup trop épaisse. J'ai donc transféré dans un moule rectangulaire un peu plus grand. Cela me semblait plus approprié. Je trouvais aussi  que la croûte de biscuits ne se tenait pas bien. De plus, comme cette croûte n'est  pas cuite préalablement, je craignais que cela s'effrite quelque peu  au moment de la coupe. Mes craintes se sont avérées fondées. Ajouter un peu de beurre fondu supplémentaire aiderait grandement à la tenue de cette croûte.  Vous pourriez aussi simplement faire cuire quelques minutes pour raffermir le tout avant d'y déposer la garniture de fromage et les bleuets.

Pour servir, le temps d'attente au frigo est essentiel. Vous pouvez même ajouter un 30 minutes de plus. Cela facilitera la coupe quand vous servirez. Ce gâteau glacé est vraiment excellent et très rafraîchissant. Parfait pour la période estivale! Nous avons adoré. D'autres baies de saison pourraient être utilisées comme garniture. Ce gâteau se conservera sans problème  au congélateur pendant une semaine, et ce malgré la mention faite en fin de la recette. Cela dit, vous vous assurerez que le moule soit bien enveloppé si vous prévoyez  garder le gâteau au congélo plusieurs jours. À noter, il se crée de la condensation durant la période au congélateur. Retirer la pellicule protectrice avant de mettre en attente dans le réfrigérateur.


Ingrédients : pour 16 portions

Purée de bleuets

- 2 tasses (310 g) de bleuets
- ½ tasse (100 g) de sucre (sirop d’érable pour moi)
- 1 c. à soupe (15 ml) de fécule de maïs (maïzena)
- 1 ½ c. à soupe (22 ml) de jus de citron
- 2 larges bandes de zeste de citron

Croûte Graham

- 2 tasses (226 g) de chapelure de biscuits Graham
- ¼ tasse (50 g) de sucre
- 1/3 t (80 g) de beurre fondu*

Garniture au fromage

- 8 oz (250 g) de fromage à la crème ramolli
- 1 boîte (300 ml) de lait concentré sucré (de type Eagle Brand)
- 2 tasses (500 ml) de crème sure (yogourt grec 0% égoutté pour moi**)
- 1 c. à thé (5 ml) de vanille


Préparation :

Préparation de la purée de bleuets

1. Dans une petite casserole, mélanger les bleuets, le sucre (sirop d’érable), la fécule, le jus et les zestes de citron. Porter à ébullition. Réduire à feu moyen et laisser mijoter, en brassant de temps à autre, pendant 10 minutes ou jusqu'à ce que le mélange ait épaissi. Retirer du feu et laisser refroidir complètement. Retirer les zestes de citron.

Préparation de la croûte Graham

2. Entre-temps, dans un bol, mélanger la chapelure, le sucre et le beurre jusqu'à ce que la préparation soit bien humectée. Presser la préparation dans un moule carré de 9 po (23 cm)*** tapissé de papier-parchemin. Congeler pendant environ 30 minutes ou jusqu'à ce que la croûte soit ferme.

Préparation de la garniture au fromage

3. Dans un bol, à l'aide d'un batteur électrique, battre le fromage et le lait concentré jusqu'à ce que le mélange soit lisse. Ajouter la crème sure et la vanille et bien mélanger. Verser la garniture au fromage sur la croûte réservée et l'étendre uniformément. Laisser tomber la purée de bleuets par grosses cuillérées sur la garniture au fromage. Avec la pointe d'un couteau, mais sans toucher à la croûte, tracer des volutes dans la garniture de manière à créer un effet marbré. Couvrir et congeler pendant environ 6 heures ou jusqu'à ce que le gâteau soit bien ferme. Laisser légèrement ramollir au réfrigérateur pendant environ 30 minutes avant de servir. (Le gâteau se conservera jusqu'à 2 jours au congélateur -je pense que le gâteau se conservera plus longtemps)



Notes :

*La croûte a tendance à s’effriter; je vous suggère d’ajouter plus de beurre fondu, soit ½ tasse (125 g)), ou encore de passer au four quelques minutes avant d’étendre les garnitures.

**j’ai utilisé un peu plus de 2 tasses de yogourt grec que j’ai fait égoutter pendant 2 heures au frais avant de l’utiliser pour la recette.

*** j’ai plutôt utilisé un moule de 8 x11,5 po (20 x29 cm)

Source : déclinaison d’une recette Coup de Pouce d’août 2015


IMPRIMER LA RECETTE

mercredi 22 juillet 2015

LINGUINE AU VEAU ET À L’HUILE DE TRUFFE

Voilà un plat de pâtes que j'ai déjà fait il y a bien longtemps pour recevoir. Une recette de Gilles Hamel, anciennement chef consultant pour Corneau et Cantin. La recette avait été partagée par une membre du forum de Recettes du Québec. J'avais alors commencé ma recherche pour trouver de l'huile de truffe, ou plutôt de l'huile d'olive aromatisée à la truffe. J'avais finalement trouvé cette petite perle. Assez cher cependant, mais on en met peu à l'utilisation parce que le goût est assez puissant. La dernière petite bouteille de 100 ml que j'ai achetée (environ 12.50$) me durera longtemps. Je vous conseille d'ailleurs de réfrigérer cette huile après ouverture. À l'époque, je trouvais que le plat manquait de couleur, pour ne pas dire que je trouvais qu'au service l'assiette était assez drabe lol. J'ai voulu cette fois-ci lui donner un peu de couleur, et j'ai ajouté du poivron rouge. Cela change beaucoup le look du plat, et ajoute du volume ainsi que du goût  à la sauce à la viande. C'est définitivement un plus. Côté goût, ces pâtes sont un vrai délice. J'y suis allée parcimonieusement avec l'huile de truffe parce que si on en met trop, son goût peut devenir obsédant. Mettez-en peu pour commencer, et ajustez graduellement jusqu'à obtenir l'équilibre parfait. Miam! C'est un régal...


Ingrédients : pour 4 personnes

- 1 lb (450 g) de linguine, cuites al dente
- Huile d’olive pour la cuisson
- 1 oignon émincé
- 3 gousses d’ail hachées
- 1 poivron rouge haché
- 1 lb (450 g) de veau haché
- ½ tasse (54 g) de pacanes entières (je les ai cassées grossièrement)
 - 1 tasse (250 ml) de bouillon de poulet
- ½ tasse (125 ml) de crème 35 % (ou de 15% à cuisson)
- ¾ tasse (70 g) de parmesan frais, râpé et bien tassé
- 2 c. à thé (10 ml) d’huile d’olive à saveur de truffe* (mis 1 c. à thé/5 ml)
- Sel et poivre du moulin

Préparation :

- Dorer l’oignon et le poivron dans l’huile, ajouter l’ail et colorer 1 minute.

- Ajouter le veau haché et brasser régulièrement pour bien égrainer la viande.

- Incorporer les pacanes, cuire jusqu’à ce qu’elles soient bien chaudes puis verser le bouillon.

- Ajouter la crème, saler et poivrer, brasser et laisser mijoter 3 minutes.

- Mélanger le parmesan à la sauce, l’huile de truffe et mijoter doucement 2 minutes.

- Incorporer les pâtes cuites, mélanger et servir lorsque bien chaud.  

*Note de Maripel : cette huile a un goût très prononcé, y aller avec parcimonie, quitte à réajuster par la suite  

Source : déclinaison d’une recette du chef Gilles Hamel, Corneau et Cantin (2006), partagée par Hope du forum de Recettes du Québec



IMPRIMER LA RECETTE

lundi 20 juillet 2015

FRICASSÉE DE FÉTA ET DE KALAMATA AUX TOMATES SOLEIL ET TOMATES CERISES



Wouah! C'est ce que j'ai dit en dégustant ma première bouchée de cette fricassée. Toutes les saveurs que j'aime sont rassemblées dans ce plat, une recette de Jean-François Plante de mon livre Bistro Bistro, et que j'ai retracée ici. Une recette  toute en simplicité, et facile à faire. Avec un petit verre de rosé, c'est le bonheur total. J'ai testé tiède et même froid; c'est tout aussi bon. Et quand il ne reste plus que l'huile, vous trempez votre pain dedans pour bien l'imbiber, et vous continuez à vous régaler puisque l'huile a pris toutes les saveurs des ingrédients. La seule chose que j'ai regretté de ne pas avoir fait, c'est de mettre davantage de petite tomates cerise. À mon avis, il n'y en a pas assez. Je vous conseille vivement de doubler la quantité.


Ingrédients : pour 4-6 portions

- 150 g (5 oz/environ 1 tasse) de fromage féta, coupé en cubes
- Une douzaine d’olives Kalamata, dénoyautées et hachées grossièrement
- 4 tomates séchées dans l’huile, émincées finement
- Une douzaine de petites tomates raisins, coupées en deux*
- 1/3 tasse (80 ml) d’huile d’olive extra-vierge
- 3 c. à soupe (45 ml) de jus de citron
- 1 gousse d’ail, émincée très finement
- 4 suprêmes de citron
- 1 c. à thé (5 ml) d’origan séché
- Poivre du moulin au goût


Préparation :  

1. Préchauffer le four à 375 °F (190 °C).  

2. Dans un bol, mélanger délicatement les ingrédients. Poivrer du moulin, au goût.

 Tout juste avant la cuisson!

3. Transvider dans une poêle ou une assiette à quiche et cuire au four 5-7 minutes jusqu’à ce que le féta fonde un peu, et que le reste des ingrédients s’affaisse.  

4. Servir tiède en guise d’entrée, avec en accompagnement des croûtons de baguette grillées.



*Note de Maripel : doubler la quantité de tomates cerises pour une prochaine fois  

Source : Jean-François Plante, Bistro Bistro, Les Éditions de l’Homme, 2011




IMPRIMER LA RECETTE